• Italiano
  • Français
  • English
  • Português

LES INITIATIVES – Homolog

GOT-Générer des Opportunités de Travail sur la route Guinee Bissau – Sénégal – Mali

Initiative d’urgence pour protéger la population la plus vulnérable, les personnes déplacées, les réfugiés, les migrants en situation irrégulière et les migrants repatrié au Sénégal, Guinée-Bissau, Guinée, Gambie et Mali. Le projet est financé par AICS, la société basée à Dakar.

Le projet vise à soutenir la formation professionnelle et à accroître l’employabilité dans les régions de Cacheu et d’Oio, en offrant des cours techniques de courte durée et des bourses à 157 bénéficiaires. Dans le domaine de l’employabilité a été créé un cours en entrepreneuriat et innovation qui a abouti au financement de 14 entrepreneurs pour démarrer leur entreprise. Des émissions de radio ont été créées pour promouvoir l’esprit d’entrepreneuriat et renforcer un écosystème capable de stimuler le développement local et de promouvoir la résilience des jeunes.

Chronologie du projet

Février 2020
Décembre 2019
Février 2021
Mars 2021
Avril 2021
November 2021
Début du projet
125 bénéficiaires formés dans 7 cours différents, à savoir, l’apiculture, la culture fruitière, l’horticulture, la construction, la serrurerie, l’hôtellerie, l’informatique et la gestion d’entreprise.
60 bénéficiaires se sont formés dans le cours d’entrepreneuriat et d’innovation d’une durée de 48 heures et ont sélectionné 14 meilleurs projets.
début du stage d’une durée de deux mois, pour 97 étudiants de cours techniques professionnels.
Début de la phase d’incubation pour 14 entrepreneurs qui a duré jusqu’en octobre 2021.
Clôture du projet
4FFCA996-8E4E-4BE3-BCFE-F7C9B0B5A270_1_105_c
4FFCA996-8E4E-4BE3-BCFE-F7C9B0B5A270_1_105_c
IMG_1505
IMG_1505
08371B4A-B20D-4246-89DF-7C4A34152E20_1_105_c
08371B4A-B20D-4246-89DF-7C4A34152E20_1_105_c
28CBCE63-B75D-4BA9-8D22-74ADA14601F6_1_105_c
28CBCE63-B75D-4BA9-8D22-74ADA14601F6_1_105_c
9BBE3E43-9E99-4A33-AA3B-AA0C262B518D_1_105_c
9BBE3E43-9E99-4A33-AA3B-AA0C262B518D_1_105_c
7A2C5516-44B7-4312-8C76-8130133329C4_1_105_c
7A2C5516-44B7-4312-8C76-8130133329C4_1_105_c
previous arrow
next arrow
4FFCA996-8E4E-4BE3-BCFE-F7C9B0B5A270_1_105_c
IMG_1505
08371B4A-B20D-4246-89DF-7C4A34152E20_1_105_c
28CBCE63-B75D-4BA9-8D22-74ADA14601F6_1_105_c
9BBE3E43-9E99-4A33-AA3B-AA0C262B518D_1_105_c
7A2C5516-44B7-4312-8C76-8130133329C4_1_105_c
previous arrow
next arrow

Début du proget: 10 Février 2020
Clôture du projet: 09 Novembre 2021
Lieux d’intervention: Cacheu et Oio – Guinée-Bissau
Coût total du projet: 434.991 €
Leader: ENGIM
Partenaire: AICS, ISCOS, Caritas Mali et CIFAP de Bula

Restart : modèle de réinsertion socio-économique des migrants de retour

Pour la protection et la réintégration des migrants en Guinée-Bissau, le projet Restart, financé par l’OIM, promeut la réintégration socio-économique des migrants de retour à travers la mise en œuvre d’un programme de renforcement technico-professionnel et de placement. 

L’Initiative met en œuvre une méthodologie de réinsertion socio-économique des migrants qui

ont réussi à retourner en Guinée-Bissau, ce qui leur donne une seconde chance de croissance professionnelle et économique dans leur pays d’origine.

Chronologie du projet

Juillet 2019
Octobre 2019
Novembre 2019
Janvier 2021
Février 2021
Juin 2020
Début du projet
Réunion d’orientation préscolaire dans les domaines de la formation technique professionnelle du CIFAP de Bissau (plomberie, serrurerie, mécanique automobile et électricité), la réunion a réuni 34 participants.
Début de la formation technique trimestrielle de 300 heures en plomberie, serrurerie, mécanique automobile et électricité
Formation de 25 migrants aux technologies de l’information appliquées à l’entrepreneuriat et à la gestion d’entreprise.
Début du processus d’incubation de 4 groupes de migrants bénéficiant d’un financement. 15 juin 2020 - Clôture du projet
Clôture du projet
IMG_2298
IMG_2298
IMG_2256
IMG_2256
IMG_2264
IMG_2264
IMG_2171
IMG_2171
IMG_2153
IMG_2153
previous arrow
next arrow
IMG_2298
IMG_2256
IMG_2264
IMG_2171
IMG_2153
previous arrow
next arrow

Début du proget: 13 Juillet 2019
Clôture du projet: 15 Juin 2020
Lieux d’intervention: Gabú et Cacheu – Guinée-Bissau
Coût total du projet: 69.483,98 €
Leader: ENGIM
Partenaire: Congrégation des Joséphines de Murialdo

Geração de Talentos

En Guinée-Bissau, on estime qu’environ 30% des jeunes sont au chômage (DENARP II, 2011). En outre, le marché du travail connaît de graves difficultés structurelles, telles que le faible nombre de petites et moyennes entreprises (PME), une faible interconnexion entre les centres de formation et les entreprises et la capacité d’absorption réduite des jeunes nouvellement formés sur le marché du travail.

Pour cette raison, le projet « Geração de talentos! », Cofinancé par l’Union européenne, contribue à créer des opportunités d’emploi pour les jeunes en Guinée Bissau, en renforçant la capacité de l’école CIFAP de Bissau à inclure des étudiants au cours de la dernière année de la formation.

Grâce à la formation, au service de placement et à la création de nouvelles entreprises, les jeunes sont aidés dans la recherche et la création d’emplois.

Chronologie du projet

Mars 2018
Avril 2018
Mai 2018
Juin 2018
Septembre 2018
Janvier 2019
Juin 2019
Cérémonie d'ouverture du projet
Ouverture du concours d'idées commerciales
Début de la première formation en informatique appliquée à l'entrepreneuriat pour 43 étudiants
Sélection des 7 meilleures idées d'entreprise qui entreront dans le processus d'accélération
Début du deuxième cycle d'informatique appliquée à l'entrepreneuriat pour 44 étudiants
Début des stages trimestriels pour 37 étudiants CIFAP
Début du nouveau programme de gestion d'école CIFAP et du placement professionnel
Clôture du projet
IMG_7201
IMG_7205
IMG_7215
previous arrow
next arrow

Début du proget: Janvier 2018
Clôture du projet: Juin 2019
Lieux d’intervention: Bissau – Guinea Bissau
Coût total du projet: 177.820,00€
Leader: ENGIM
Partenaire: Congregação dos Josefinos do Murialdo

Bo fia, bo pudi!

Le projet « Bo fia, bo Pudi! » (en créole, le sens est “si tu crois tu peux!”), co-financé par l’Union Européenne, vise à réduire le niveau de chômage en Guinée-Bissau, en contribuant au développement des opportunités d’emploi, surtout pour les jeunes.
L’incubateur ENGIM-CIFAP à Bissau a été renforcé et on a démarré 23 activités de jeunes entrepreneurs, en les accompagnant dans les premieres étapes de leur développement grâce à une équipe de tuteurs spécialisés.

Chronologie du projet

Aprile 2015
Tra aprile e luglio 2015
Luglio 2015
Settembre - Novembre 2015
Da Gennaio 2016
Bando di concorso
Pubblicizzato via radio e con brochure: 1600 richieste di informazioni
Open day
1041 candidature vagliate da una commissione
100 candidati preselezionati per colloquio orale
50 candidati migliori per motivazione, determinazione, idea di mercato, risorse e capacità
Formazione e accompagnamento nello sviluppo del Business Plan
I 23 migliori Business Plan sono stati avviati in start-up e accompagnati in ogni fase di realizzazione
23889814023_de5a6ed26b_o
24516370015_aa3f311499_o
24221044750_9bf390c6fc_o
24148520259_98acd7ccde_o
previous arrow
next arrow

Début du proget: Février 2015
Durée: Février 2018
Lieux d’intervention: Bissau – Guinea Bissau
Coût total du projet: 614.108,31€
Leader: Congregação dos Josefinos do Murialdo
Partenaires: ENGIM, Mani Tese

Cultura i no balur

Le projet CULTURE I NÔ BALUR – Uma Estratégia de Educação para a Cultura na Guiné-Bissau – DCI-NSAPVD / 2015 / 371-609 « est cofinancé par l’Union européenne et vise à promouvoir le patrimoine culturel de la Guinée Bissau dans un inclusif et durable. Dans le cadre du projet qui implique un large éventail d’interventions dans le système éducatif formel et informel, Engim devra travailler avec un réseau d’artisans locaux qui produisent des objets de valeur artistique et culturelle et qui, avec le soutien de l’équipe de projet, travailleront à une amélioration de ses produits. Par la suite, l’incubateur d’Engim aura pour mission d’accompagner les jeunes artistes à se structurer en véritables entreprises, à travers un cycle de formation sur le business plan et ensuite avec l’accompagnement de tuteurs spécialisés. Engim fera également la promotion des produits fabriqués par de jeunes artistes à travers leurs boutiques de commerce équitable.

Chronologie du projet

Da giugno 2017
Da dicembre 2017
Da maggio 2018
Da settembre 2018
Inizio della formazione per gli artigiani/artisti sulle tecniche per migliorare la qualità dei prodotti di artigianato
Formazione alle associazioni di artigiani su elaborazione Business Plan + avvio
Accompagnamento nuove imprese artistiche + appoggio per creazione formale della Rete di Artigiani
Commercializzazione e divulgazione prodotti e materiali di letteratura, musica e artigianato

Début du proget juin 2016

Durée: Mai 2020

Lieux d’intervention: Guinea Bissau

Coût total du projet: 1.163.734,33 €

Leader: FEC – Fundação Fé e Cooperação

Partenaires: ENGIM, Faculdade de Ciências de Educação da Universidade Católica da Guiné-Bissau, Instituto de Educação da Universidade de Lisboa, Afectos com Letras, Associação de Escritores da Guiné-Bissau

Labradur de no futuro

Le projet « Labradur de Nô futur fortalecimento de profissional Formação na região de Cacheu » est cofinancé par l’Union européenne et vise à améliorer les conditions socio-économiques de la population rurale de la région de Cacheu en Guinée Bissau. Le projet comprend une série de mesures visant à renforcer le système de formation professionnelle dans l’agriculture et pour assurer la pérennité du centre professionnel CIFAP Bula, le personnel toujours Joséphites de Murialdo. L’agriculture est le secteur économique le plus important pour le pays et la formation professionnelle des jeunes est l’une des priorités du développement.

Engim intervenir pour mettre à jour les plans d’enseignement du cours agricole en accord avec le Ministère de l’éducation et contribuera à l’ouverture d’une nouvelle entreprise liée à Cifap centre professionnel. Une entreprise éducative-expérimentale où les étudiants des cours seront en mesure de travailler par le biais de stages curriculaires et qui offrira des services de conseil pour des expériences dans le monde de l’agriculture biologique.

L’incubateur Engim lancera également un nouvel appel pour sélectionner de nouvelles idées d’affaires dans le secteur agricole. Les meilleurs jeunes entrepreneurs bénéficieront d’une incitation financière pour développer leur entreprise.

Chronologie du projet

Da novembre 2017
Da maggio - giugno 2018
Da agosto 2018
Da ottobre 2018
Richiedere data
Richiedere data
2022
Avvio del progetto + reclutamento del personale, avvio opere strutturali per il CIFAP di Bula per installare nuove attività produttive
Stage alunni CIFAP ultimo anno + attività di lobbying istituzionale per riconoscimento liceo tecnico + corsi di aggiornamento prof CIFAP + formazione tutor impresa
Selezione nuove idee imprenditoriali + avvio e accompagnamento nuove imprese
Avvio nuovo corso per tecnici agricoli
Avvio nuova impresa CIFAP + attività di produzione: agricoltura, falegnameria e saldatura/meccanica
Avvio attività sperimentali in orticoltura
23780237978_d8ba075df8_k
IMG_4516
previous arrow
next arrow

Début du proget: Novembre 2017

Durée: Octobre 2022

Lieux d’intervention: Guinée Bissau

Coût total du projet: 488.865 €

Leader: ENGIM

Partenaires: Congregação dos Josefinos de Murialdo

Migrants et entrepreneuriat

PROTEJA est un projet créé pour contribuer à réduire l’exclusion sociale et économique des jeunes hommes et femmes, des migrants potentiels au Mali et en Guinée Bissau, des personnes déplacées et des réfugiés impliqués dans la phase de transit ou de retour dans le nord du Mali. l’esprit d’entreprise en tant que facteur d’intégration sociale et économique.

PROTEJA a été développé en collaboration avec les incubateurs ENGIMCIFAP de Bissau et CREATEAM au Mali.

Au total, les entrepreneurs formés sont: 15 à Kita, dont 12 femmes; 20 à Mopti, dont 12 femmes et 11 migrants de retour; 37 à Bissau, dont 10 femmes, pour un total de 72 entrepreneurs, dont 34 femmes.

Les entrepreneurs financés ou sélectionnés pour un financement sont: 9 à Kita, dont 4 femmes; 10 à Mopti, dont 5 femmes et 4 migrants de retour; 9 à Bissau, pour un total de 28 compagnies.

Le scénario du Mali et de la Guinée Bissau, dans lequel s’inscrivait le projet PROJETA, a plutôt été raconté par 8 journalistes maliens, guinéens et italiens, qui, à travers des reportages, des articles et des émissions radiophoniques, ont tenté de mettre en évidence il pousse les hommes et les femmes à choisir d’émigrer ou de rester dans leur propre pays.

Les histoires de migration, les retours et les succès liés à la capacité de faire des affaires.

L’histoire concerne des migrants en Italie et des migrants potentiels au Mali ou en Guinée Bissau, des migrants rentrés dans leur pays d’origine ou des personnes déplacées qui souhaiteraient retourner dans leurs villages, mais aussi les nombreux jeunes qui tentent chaque jour de construire un avenir à la maison.

Les médias locaux et européens et les journalistes des deux continents ont été impliqués dans une tentative d’offrir des histoires de points de vue très différents.

Journalistes Trailer

Début du proget: automne 2016
Durée: 9 mois
Lieux d’intervention: Mali et Guinée Bissau
Coût total du projet: 429.716,31€
Partenaires et supporters

  • En Italie: Ministero dell’Interno, Regione Piemonte, Camera di Commercio di Torino (in attesa di conferma), Associazione di Studenti e Lavoratori Maliani in Piemonte;
  • En Mali: Ministère de l’emploi et de la fonctionpublique (in attesa di conferma), Regione di Mopti, Cercle di Kita, Préfet di Kita, Orange Mali, OIM Mali (in attesa di conferma), CREATEAM, EcoleTechnique Saint Joseph de Sévaré, Académie de Kita;
  • En Guinée Bissau: Direcçao Regional do Sector autonomo de Bissau, Centro Formalizaçao de Empresa, CIFAP

L’objectif de PROTEJA est de contribuer à réduire l’exclusion sociale et économique des jeunes femmes et hommes, migrants potentiels au Mali et en Guinée Bissau ou les personnes déplacées et les réfugiés impliqués dans la phase de transit ou de retour dans le nord du Mali promouvoir l’emploi et l’esprit d’entreprise en tant que facteurs d’intégration sociale et économique.
À Bissau, PROTEJA a été développé en collaboration avec l’incubateur ENGIM-CIFAP et soutient 8 entreprises à Bissau et Bula.
Au Mali, PROTEJA soutient 20 entreprises dans les régions de Mopti et Kayes, avec le soutien, avec le soutien du partenaire technique de CREATEM, de l’incubateur Bamako lancé par Orange Mali.

Gennaio 2017
Febbraio 2017
Febbraio - marzo 2017
Richiedere data
Bando di concorso pubblicizzato via radio. Requisito: Imprese già avviate da almeno 6 mesi
Candidature vagliate dalla commissione:
Mali 459
Guinea Bissau 131
Selezionati dalla commissione:
Mali 35
Guinea Bissau 21
Formazione ad hoc nell'incubatore ENGIM - CIFAP a Bissau e CREATEAM a Bamako e accompagnamento nello sviluppo del Business Plan
Comunicazione e informazione efficace:
campagna informativa sul tema migrazione da parte di un gruppo di giornalisti locali e uno italiano

GUINENDADI

“Guinendadi – Histoires de révolution et développement en Guinée Bissau” est un reportage promu par ENGIM et produit par un groupe des journalistes italiens. Ce reportage raconte un pays africaine – Guinée Bissau – en traita les problèmes de colonisation, les coups d’État militaires et l’instabilité politique, le trafic de cocaïne, le tourisme sexuel et le niveau dramatique de la pauvreté.
À travers des textes, des photos et des vidéos inédits fait lors d’un voyage sur place, on est catapulté à la découverte d’un pays loin et inconnu.
On a présenté les voix et les histoires de ceux – des secteurs économiques, culturels, sociaux, artistiques et politiques – qui se mobilisent pour trouver des solutions locales et tracer un chemin vers le développement indigène.

Guinendadi a remporté le premier prix en tant que Meilleur Reportage réalisé en Piémont, le deuxième prix du Meilleur Reportage réalisé au niveau international (Italie, France et Espagne) et le premier prix du Meilleur Reportage choisi par l’Audience Internationale parmi les 18 reportages financés par l’Avis de Concours DevReporter Grant en 2016.

Guinendadi